20/03/2012

12H Sebring : Analyse LMP2

En LMP2 aussi la lutte aura été belle ! Déjà aprés les qualifs, on se doutait que le spectacle allait être au rendez-vous et on a pas été déçu ! On a même eu droit à une petite surprise avec la victoire de l'HPD de chez Starworks ! Ce team disputait sa première course en LMP2. Si la vitesse de pointe de Sarrazin et de Dalziel n'est plus à démontrer, on pouvait se demander ce qu'il en serait de Potolicchio, déjà vu en Grand-Am et qui n'avait pas été trés performant lors des dernières 24H de Daytona. Mais il a été à la hauteur et à su ramener à chaque fois la voiture intacte et dans le coup. Il faut croire qu'il sait mieux y faire avec une P2 qu'un DP ! Ce team pourrait bien nous suprendre encore durant le reste de la saison, d'autant plus qu'il termine à la 3ème place au classement général. A l'instar d'Audi en P1, HPD fait le doublé en P2 grâce à la seconde place du team Level 5 avec la N°055 de Tucker-Barbosa-Bouchut, qui termine 1ère ALMS. Trés bon résultat donc pour cette voiture qui avait fini sa qualification dans le mur du Turn 1 la veille.

Le Oak Racing reprend ses bonnes vieilles habitudes de monter sur le podium. La Morgan de Lahaye-Pla-Nicolet termine à la 3ème place. Olivier Pla avait été excellent en qualif en réalisant la pole dans son seul tour lancé ! La voiture, créée par la branche constructeur du team Oak (Onroak) et baptisée Morgan suite à un partenariat avec le constructeur britannique est bien née et permet au team manceau de retrouver son niveau de 2010.

Le Pecom Racing a gardé le moteur Nissan mais est passé au châssis Oreca et Ayari remplace Russo. Des changements bénéfiques car ils permettent au team de terminer 4ème, et 3ème WEC. Roulant également avec ce même package, Signatech faisait figure de favori. Présent aux avants-postes au début de course, le team a manqué de chance. Lombard sortant de la piste aprés avoir glissé, la voiture était en état de repartir sauf que Jaime Melo se faisait également pièger et venait percuter Lombard, entraînant l'abandon des deux voitures. La performance est toujours bien là, et Signatech aura à coeur de briller le restant de la saison.

Notons la 5ème place du Greaves Motorsport avec un équipage totalement issu de la Formula Le Mans, Zugel-Gonzalez-Julian et la 6ème du nouveau venu ADR-Delta, qui n'a pas été ridicule pour une première !

Côté déception, on peut surtout citer les Lola du Gulf Racing. Le team n'ayant su faire aucune vraie séance d'essais avant de partir pour Sebring et ayant tout à découvrir à donc eu des difficultés logiques mais que penser de l'interdiction de départ de la voiture de Fatien-Ihara-Deletraz ? La cause officiele est que les pilotes n'étaient pas assez rapide... On peut y voir là une conséquence du passage au label FIA. Cela va dans le bon sens car si l'endurance a besoin de gentlemen-driver, il ne faut pas non plus qu'ils soient de véritables chicanes mobiles ! Le Mans à laissé des traces...

20:37 Écrit par Blog-Endu dans WEC | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

bonjour,
je suis sur le forum EI. J'ai vu le lien.
Bravo ! c'est bien, très bien.
je suis fan de l'endurance depuis 67-68 ! j'ai 64 balais ! je serai encore au Mans pour la journée test, pour les 24 heures, ce sera mon jardin, mon salon, des télés, des ordis, le BBQ, du bon vin et qq bières ! je me réserve pour emmener mon petit fils aux 24 heures !
j'aime bien ce que tu fais, je vais suivre !
je t'attends sur Spa 2012 !
j'écris des articles sur mon facebook, j'avais un site mi-endurance-mi slotracing !

Écrit par : jyco22 | 24/03/2012

Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup ;) Et pas besoin d'attendre les 6H de Spa car j'analyserais aussi les courses ELMS et Blancpain ;)
A bientot

Écrit par : Antoni | 25/03/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.