21/03/2012

Andrea Barlesi : "Je suis à un tournant de ma carrière"

Champion Formula Le Mans 2010, Andrea Barlesi est un jeune italo-belge prometteur. Alors que sa route se tracait en endurance, il a tenté le pari du WTCC cette année pour poursuivre sa carrière. Pas la pire des solutions...

Andrea, on t'attendait de retour en LMP2 et finalement, te voila en WTCC. Comment cela s'est-il déroulé ?

"On m'attendait en P2 oui, car c'était la suite logique de la saison 2011. Malheureusement, aucune proposition ne me permettait de pouvoir jouer aux avants-postes de la catégorie. Donc j'ai choisi le tourisme car c'est une discipline trés belle, sympathique, qui a autant autant de magie que l'endurance. C'est tout aussi féerique. J'ai choisi cette opportunité car c'est une discipline qui nous permet de vivre trés vite du sport auto. Et les constructeurs reviennent en masse, donc c'est intéressant pour moi d'être sur leur "shopping list"."

Pour quel constructeur rêves-tu de piloter ?

"Je n'ais pas de préférence particulière pour ceux en WTCC, car ils sont tous aussi professionnels et ont une belle image dans le sport auto"

Quel bilan tires-tu de ton premier meeting à Monza ?

"Un bilan assez positif dans son ensemble. J'ai tout découvert à Monza, le championnat, la voiture, les pneus, mes rivaux... J'ai su m'acclimater assez vite pour pouvoir jouer avec les habitués du championnat. C'est un enseignement qui montre que c'est un championnat assez professionnel. Les pilotes sont tous sympas, il y a une bonne ambiance meme si c'est la guerre sur la piste. Et j'ai été assez bien accueilli par les anciens du championnats, comme Tarquini,  Muller, Coronel et mon équipier Monteiro."

Est-ce que tu as définitivement tourné le dos à l'endurance ?

"On va dire qu'aujourd'hui je suis à un tournant de ma carrière. Je suis trés jeune (20 ans). L'endurance me plaît toujours autant. Je vais essayer de faire les 24H du Mans et de Spa. Donc non, je n'ai pas tourné le dos à l'endurance."

Justement, en parlant des 24H de Spa. Peux-tu comparer la Lamborghini Gallardo avec laquelle tu as roulé en Blancpain l'an passé à ta Seat Leon de cette année ?

"Ce sont deux voitures qui n'ont rien à voir. Le GT3 est une catégorie où l'auto est trés assistée (antipatinage, ABS,...). Elle a été étudiée pour pouvoir accueillir des gentlemens-drivers. Alors qu'une voiture de WTCC est beaucoup plus fine à piloter avec zéro assistances !"

Question simpliste, quelles comparaisons peux-tu faire entre l'endurance et le WTCC ?

"Aujourd'hui l'endurance est une catégorie où il faut rouler à 95% des capacités alors que le sprint est trés trés intense. Je sors autant fatigué aprés une course en WTCC qu'après une triple relais au Mans ! C'est trés intense nerveusement. C'est une belle catégorie."

Bref, Andrea à une belle carrière devant lui. Souhaitons lui la meilleure réussite possible, que ce soit en tourisme ou en endurance. En tout cas, un grand merci à lui pour sa sympathie et sa disponibilité.

23:04 Écrit par Blog-Endu dans Interview | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.