17/04/2012

BES Monza : Belgian Endurance Series

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'ouverture de la saison en terre italienne aura eu un fort accent belge. Pour la météo déjà, avec une pluie qui était digne d'une drache nationale du 21 juillet ! Au point que le départ fût donné sous régime de Safety Car et que la drapeau vert a été brandi aprés 40 minutes. Mais aussi et surtout pour le résultat final avec un triplé dans l'ordre : MarcVDS, WRT, KRK. Six voitures de teams belges terminent dans le Top10. Impressionant !

Vous l'aurez compris, les teams belges ont fait forte impression à Monza. Le plus impressionant aura été le vainqueur, MarcVDS et en grande partie grâce à son pilote vedette, Maxime Martin. Aprés des qualifs décevantes, la BMW Z4 remontait de la 18ème place aux portes du Top10 à l'issue des relais de Leinders et Paltalla. Mais une fois que Martin pris le volant, c'est à un festival que l'on a eu droit ! Pilotant avec une belle habilité sur une piste piègeuse, le bruxellois mettait en moyenne une à deux secondes par tour dans la vue à ses adversaires les plus coriaces. Si bien que rien ne lui a resisté et il permet ainsi donc à MarcVDS de poursuivre sa lancée victorieuse en Blancpain aprés avoir remporté les deux dernières courses de la saison ! La deuxième voiture, de Moser-Longin-Hezemans termine à la 11ème place aprés être partis de la 52ème place.

Le team WRT aura été constamment aux avants-postes et s'en tire finalement avec la deuxième place pour l'Audi R8 N°2 de Bonanomi-Sandström-Vanthoor et la 7ème place pour la N°1 de Mies-Haase-Ortelli. La N°1, partie 7ème à passé les deux tiers de l'épreuve dans le haut du classement. Mais lors du dernier pit-stop, une roue récalcitrante mis beaucoup de temps pour se désserer et la voiture perdait beaucoup de temps dans l'aventure. L'incident n'a probablement pas été sans effet sur la voiture, car Stéphane Ortelli n'a pas eu un bon rythme tout au long de son relais et plongea (presque au sens propre du terme vu les conditions) finalement à la 7ème place. La N°2, quand à elle, partait depuis la 37ème place ! Marco Bonanomi aura su éviter les pièges et entama se remontée dés le drapeau vert. Faisant le deuxième relais, Edward Sandström, le nouveau venu, remonta lui jusqu'à la 5ème place avant de céder le volant à Laurens Vanthoor. Auteur d'un excellent week-end en GT World une semaine avant, Laurens a confirmé à Monza sa rapide adaptation à l'Audi ! Il etait le deuxième pilote le plus rapide en piste et tenait la dragée haute à Karl Wendlinger. Excusez du peu ! Voila encore un pilote issu de la monoplace qui prouve son talent rapidement en endurance.

Le team Prospeed engageait une voiture en Pro-Cup pour Goossens-Maasen-Hennerici et une en Pro-Am pour Soulet-Van Splunteren-Derdaele. Trés vite, Marc Goossens prenait les commandements alors que Xavier Maasen gardait la voiture en 1ère position par la suite, résistant au forcing de Christopher Haase. Cela étant, Marc Hennerici fût un ton en dessous lors du dernier relais. Baisse de régime du pilote allemand ou problème technique sur la voiture ? Aucune idée, mais il y a de quoi avoir quelques regrets dans le clan de Rudi Penders qui place quand même ses deux voitures dans le Top10 avec la 10ème place de la voiture de Soulet-Van Splunteren-Derdaele. Maxime Soulet étant auteur d'un magnifique premiers relais en se hissant à la bagarre aux alentours de la 5ème, 6ème place.

Côté bonne surprise on peut citer un autre team belge (!), KRK. Sur la Mercedes on retrouvait Anthony Kumpen, Karl Wendlinger et Koen Wauters. Si les deux premiers cités n'ont plus rien à prouver de leur talent en GT, on ne savait pas trop où situer Koen Wauters au niveau européen. Et il fût à la hauteur ! Capable de tenir un rythme non loin des meilleurs, il a maintenu la voiture au niveau aprés le premier relais de Kumpen et au final, la voiture termine 3ème aprés un beau duel entre Wendlinger et Laurens Vanthoor.

Les italiens se seront tout de même distingués chez eux. Soulignons déjà la performance de la Ferrari N°71 du Kessel Racing de Gattuso-Rigon-Zampieri. Partie en pole, cette voiture a gardé le contact avec les meilleurs et termine à une belle 5ème place. Soulignons aussi la belle performance de Mirko Venturi en début de course dans la Ferrari N°64 qui se bagarraient aux avants-postes ainsi que celle de Giacomo Petrobelli, pilote de la Ferrari de chez Vit4One Team Italy, et qui vient des courses de bateau. Nul doute que les courses sous la pluie ne doivent donc pas le déranger. 6ème place finale pour cette voiture, et victoire en Pro-Am avec ses équipiers Bonacini et Amos. Et bien entendu, soulignons aussi la trés belle performance de Valentino Rossi ! Dans un excellent rythme lors des deux relais, le motard se situait aux alentours de la 10ème place lors de son premiers relais. Si son équipier Salucci a été un cran en dessous, rendant la voiture au "Dottore" au delà de la 30ème place, ils terminent finalement à la 18ème place !

Côté déception, on peut logiquement citer la BMW Z4 de chez Vita4one de Franchi-Kechele-Buurman qui termine 12ème sans avoir joué un rôle majeur en course. Mais surtout, il faut signaler le fiasco total de McLaren ! Seule celle de chez ART GP n'a pas connu de soucis mécaniques ou sortie de piste... Du moins un simple tête-à-queue, et termine 16ème. Toutes les autres ont été victimes de soucis de fiabilité où de sorties de piste. Pas loin de dix sorties de piste d'une McLaren ont eu lieu à la Variante Ascari, la chicane qui précède la ligne droite avant la Parabolica ! Les deux voitures engagées en Pro-Cup (Boutsen Ginion et United Autosports) ont d'ailleurs abandonné ! Il va falloir regarde à ça de près du côté de Woking, car ces problèmes ne se limitent pas au Blancpain...

22:18 Écrit par Blog-Endu dans Blancpain | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.