20/05/2012

24H Nurburgring : Assez fou tout de même !

Les 40èmes 24 Heures du Nürburgring auront été le modèle même des courses longues durées pour les GT3... Début de folie avant d'y aller par élimination. Au final, Audi y remporte sa toute première victoire de cette course atypique ! Une course folle où le dimanche matin fût meurtrier. Dix voitures étaient encore dans le même tour au moment où le jour se levait et finalement, trois seulement terminent dans le même tour, avec un cas un peu spécial pour la 3ème ! 

Etant donné qu'il y avait quelques 170 engagés, difficile de pouvoir tout décortiquer et donc je vais me concentrer uniquement sur la catégorie reine, la SP9 GT3 !

Et commençons par les vainqueurs : Audi ! Cinq voitures pouvaient jouer la gagne avec les deux R8 LMS Ultra de chez Phoenix, celle de WRT, celle de Raeder, qui engageait l'an dernier les TT-RS et enfin celle du Mamerow Racing, passé de Mercedes à Audi durant l'hiver ! Soulignons déjà la jolie performance logistique pour ainsi dire, du Phoenix Racing qui engageait en même temps deux Audi A5 en DTM à Brands Hatch ! Au final, le team d'Ernst Moser l'emporte avec la N°3 de Basseng-Haase-Stippler-Winkhelock. En fait, il s'agit là de l'une des trois voitures de pointe n'ayant connu aucun soucis ! L'Audi du Mamerow Racing complète le succés Audi avec la deuxième place finale pour Mamerow-Hahne-Abt-Ammermüller qui termine à 3:35 de l'Audi victorieuse et qui elle aussi n'a connu aucun soucis ! Animatrice du début de course, la deuxième Audi Phoenix, la N°2 de Fässler-Mies-Rast-Stippler conclu à la cinquième place aprés avoir été victime d'un sortie de piste au petit matin... Imitée peu de temps aprés par l'Audi du Raeder Motorsport de Biela-Hohenadel-Ludwig-Mutsch qui sera contrainte à l'abandon alors qu'elle était en 5ème place. Quand à l'Audi WRT de Piccini-Jarvis-Sandström-Simonsen, un problème de direction hier et une crevaison aujourd'hui ont pourri la course de l'équipe belge qui termine à la 32ème place !

Les Mercedes auront été les grandes animatrices de la course ! Spectaculaire en premier lieu avec la violente sortie de Jeroen Bleekemolen, victime d'une crevaison à 240 KM/H dans la ligne droite de retour entraînant un rapide abandon ! Les teams Heico et Rowe allaient donc se mettre en chasse à la première place ! Celle du Rowe de Graf-Seyffarth-Jäger-Rollof disputait une course intelligente avant de devoir abandonner au matin. Les voitures de chez Heico filaient droit pour décrocher un podium. La N°65 de Heyer-Arnold-Margaritis-Schneider allait vers une troisième lorsque le moteur lâchait à 15 minutes de la fin !!! Finalement, la N°66 allait sauver l'honneur du team aprés un sprint final intense et pour le moins spécial avec la Porsche Manthey N°11 ! On en reparle par aprés...

Chez BMW, les Vita4One ont vite été hors du coup. La Z4 N°20 du Team Schubert (soutenu officielement par l'usine) pilotée par Hürtgen-Bastian-Adorf-Schwager bataillait avec Phoenix pour la tête avant d'être immobilisée prés d'une demi-heure à cause des amortisseurs ! Elle termine finalement à la 8ème place alors que l'autre voiture (D.Müller-J.Müller-Alzen-Adorf) termine juste devant ! Surprise, le meilleur représentant de BMW est MarcVDS qui n'en était qu'à sa quatrième course sur la Nordschleife avec son trio Martin-Leinders-Paltalla. D'ailleurs, Maxime Martin s'est encore illustré en début de course en se mêlant à la bagarre avec les spécialistes. De mieux en mieux...

Bérézina chez Porsche où trois voitures pouvaient jouer la gagne avec les Manthey N°10 (Long-Bergmeister-Holzer-Tandy) et N°11 (Lieb-Lietz-Dumas-Luhr) et la Falken N°44 (Henzler-Ragginger-Dumbreck-Asch). La Falken a vite été hors du coup avant d'abandonner mais les deux GT3R de chez Manthey bataillaient dans le Top10 tout en donné l'impression d'être en retrait en performance pure. Finalement, la N°10 finissait pas abandonner suite à une sortie de route de Tandy le matin (quand je vous disais que le matin à été meurtrier) mais la N°11 profitait des déboires des autres pour remonter jusqu'au podium ! Vu la tendance de la course à ce moment là, on se disait que Manthey allait encore nous surprendre. Ca été le cas... Mais dans le mauvais sens ! Aprés avoir dû observer un arrêt pour des problèmes de freins qui lui fîrent perdre un tour, la Porsche, alors pilotée par Dumas, se retrouvait 3ème à 15 minutes du terme mais suivie comme par son ombre par la SLS N°66 ! Dans un sprint intense, les deux ont repassé l'Audi de tête qui ralentissait pour éviter de faire un tour en plus et les deux protagonistes allaient donc être obligés de refaire un tour. Sauf que la Porsche était trop juste et est tombée en panne sèche pile sur la ligne d'arrivée ! Dumas s'est d'ailleurs fait percuter par une Clio bien distraite d'ailleurs et donc abandon pour cette voiture à un tour de l'arrivée... Catastrophe donc chez Porsche où aucune voiture de pointe ne termine !

Soulignons la jolie performance de la Ferrari P4/5 de Giovannardi-Capellari-Glauck qui termine 12ème, belle progression par rapport à l'an dernier. Chez Aston Martin, la V12 Vantage a eu de logiques problèmes de jeunesse mais la voiture semble avoir un joli potentiel et on ne peut que s'en réjouir !

22:24 Écrit par Blog-Endu dans Autres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.