21/06/2012

Deltawing : Du positif à retenir

Ce concept était tellement surprenant que l’on nourrissait quelques craintes. Mais le sérieux du team Highcroft et le soutien de Nissan ont rassuré… Surtout avec un trio Franchitti-Krumm-Motoyama des plus compétents !

L’objectif de la Deltawing était de venir s’immiscer dans le peloton des LMP2, mission accomplie donc ! Cette voiture, d’abord destinée à l’IndyCar, a réussi son baptême de la piste et le concept de l’allègement a prouvé ses valeurs. Alignant en moyenne des 3:42, 3:45, la voiture a tenu son rang et n’a été en rien une chicane mobile et la disposition des roues arrières n’a pas été un problème pour les trois pilotes qui ont su s’adapter.

Finalement, un contact entre la Toyota de Nakajima et la Deltawing, pilotée alors par Motoyama lors du restart a dû contraindre à l’abandon la voiture… Soulignons tout de même la détermination de Satoshi Motoyama. Le pilote japonais aura tenté, seul, pendant 1H30 de faire repartir la voiture, en vain… Preuve que les 24 Heures ont toujours un côté aventure encore aujourd’hui ! Motoyama a malgré tout du avoir un peu de baume au cœur sur le coup de 15H, en voyant son ex-équipier en SuperGT, Benoît Tréluyer ajouter une deuxième victoire dans la Sarthe à son palmarès !

Reste à savoir ce qu’il va advenir de cette Deltawing. Apparement, elle sera en ALMS l’an prochain. Il faut savoir que le propriétaire de l’ALMS, Don Panoz est impliqué dans le projet Deltawing, ce qui devrait donc faciliter les choses. En tout cas, on ne devrait pas la revoir au Mans, le 56ème stand pour l’an prochain étant déjà réservé à la Green GT.

21:05 Écrit par Blog-Endu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.