21/06/2012

LMP1 Privés : Rebellion au-dessus du lot

Du côté des P1 privées il n’y a jamais vraiment eu de match. Le Rebellion Racing a fait la course « en tête » et a même réussi l’exploit de s’immiscer parmi les Audi en profitant des déboires de l’Ultra N°3 pour finir à la 4ème place et ainsi empêcher la marque aux anneaux de faire un quadruplé ! Neel Jani résistant d’une manière épique à l’Audi N°3 après la sortie de Géné. Loïc Duval a tenté de remonter mais le suisse tournait très rapidement, passant même sous la barre des 3:30 ! Si bien que, probablement pour assurer le résultat, Duval a renoncé à toute tentative de retour… La Lola-Toyota sauve donc un peu l’honneur de la firme japonaise avec la N°12 de Jani-Prost-Heidfeld qui a rendu une copie parfaite ! Grosse performance de cette voiture, ainsi que d’Heidfeld, bien dans le rythme. La Lola N°13 a, quant à elle, connu des soucis de fiabilité et a dû se contenter de la onzième place au général mais le rythme tenu par Belicchi-Primat-Bleekemolen était comparable à celui de leurs compagnons d’écurie. Ce team confirme son statut de nouveau maître des privés et ne souffre d’aucune contestation ! S’il se confirme que le programme de Toyota n’est que de trois ans, il faudrait conseiller aux japonais de confier une voiture à ce team, un peu à l’image d’Audi en 2004 et 2005.

 

Pour le Strakka Racing, il y a de quoi avoir des regrets ! Un problème à la boîte de vitesse surgissant juste avant le départ a contraint la voiture de rester dans son box durant la première demi-heure ! La voiture termine 8ème et 30ème au général mais quelle prestation de Jonny Kane et Danny Watts ! Toujours trés rapide, ce résultat ne reflète pas leur potentiel. Pourvu qu’Honda vienne officiellement afin que ces deux-là puissent bénéficier d’un statut de pilote officiel, car c’est tout ce qu’ils méritent. Nick Leventis fait énormément d’efforts pour essayer de se rapprocher de leur niveau, mais il a bien du mal… Peut-on lui en vouloir ? Ses deux équipiers font figure d’extraterrestres !

 

Le JRM a découvert Le Mans assez prudemment, et termine à une sixième place assez encourageante pour la suite. Course sage pour ce team, qui peut bénéficier de la présence de David Brabham, vainqueur en 2009. Le JRM continue son apprentissage du LMP1 et commence à dévoiler, petit à petit, son beau potentiel. A surveiller…

 

Pour finir, quelle désillusion chez les teams locaux, Oak Racing et Pescarolo Team. La Oak-Pescarolo a été un cran en-dessous tout au long de la semaine avant d’être contrainte à l’abandon, sur problème moteur. Un résultat qui récompense très mal la très belle prestation des trois pilotes, Bertrand Baguette, Dominik Kraihamer et Franck Montagny… Baguette a été très bon pour ses premiers pas manceaux, Kraihamer semble retrouver sa vista de l’an dernier, et Montagny s’en est bien sorti pour un pilote qui découvrait tout. Rappelons qu’il remplaçait Guillaume Moreau, blessé lors de la Journée Test. Quant au Pescarolo Team, la P03 dû démarrer des stands avec une dérogation pour avoir utilisé un troisième moteur. Petit exploit des mécanos d’avoir pu remettre la voiture en état avant, mais ils n’ont pas été récompensés de leurs efforts, la voiture abandonnant suite à d’innombrables soucis de jeunesse après 4H30 de course seulement… La Dome aussi aura eu son lot de soucis et à vite fini par sombrer dans le classement. Sa prestation nocturne fût tout de même la preuve que le châssis est toujours efficace, car la voiture était dans les temps des Rebellion. Finalement, des soucis moteurs ont immobilisé la voiture au stand lors des dernières heures. Henri Pescarolo décidant de la faire repartir pour le dernier tour, pour l’honneur du team et pour remercier les mécaniciens qui ont eu énormément de boulot durant toute la semaine. Visiblement découragé par les piètres performances en plus des soucis judiciaires des dernières semaines, Henri Pescarolo semble se poser des questions pour l’avenir… Si acheter une HPD ou une Lola était peut-être mieux à faire que de construire une nouvelle voiture, vu la fragilité financière du team, il faut espérer qu’Henri reste en endurance. La catégorie LMP1    est actuellement trop fragile pour perdre un tel concurrent…

20:57 Écrit par Blog-Endu dans WEC | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.