11/09/2012

L'endurance US change de visage

Aujourd'hui, l'endurance aux USA est bien présente grâce à deux championnats. D'un côté l'ALMS qui tire sa force par la présence de deux courses légendaires dans son calendrier, Sebring et Petit Le Mans, et de ses liens avec Le Mans. De l'autre côté il y a le Grand-Am dont les 24 Heures de Daytona font partie du calendrier et dont les Daytona Prototype et GT sont à un coût bien moindrs que ne le sont les LMP et GTE. En 2014, ces deux championnats ne feront plus qu'un !

Actuellement c'est encore assez flou au niveau du règlement mais d'après les premières tendances, on aura les LMP2 et DP pour jouer la gagne. Les Daytona Prototype auront alors une sérieuse cure de vitamines ! Côté GT, les GTE et Rolex GT feront surement cause commune. Dés lors, pourquoi ne pas garder le système GT-Pro et GT-Am avec les GTE pour les "Pro" et les Rolex GT, moins puissantes, pour les "Am" ? Exit donc les LMP1, qui ne font pas recette en ALMS de toutes manières.

Les organisateurs collaboreront avec l'ACO pour ce championnat. Ce qui est logique étant donné que les LMP2 et GTE seront acceptées...

Félicitons les organisateurs des deux championnats pour avoir franchi le cap ! En temps de crise, une pareille association est évidemment bienvenue et cette réunification aura aussi pour effet une meilleure visibilité pour l'endurance aux USA. Et puis, imaginez un peu le calendrier... 24 Heures de Daytona, 12 Heures de Sebring, 1000 Miles de Road Atlanta (qu'il ne faudra probablement plus appeler Petit Le Mans) et aussi 6 Heures de Watkins-Glen, 4 Heures de Road America, 6 Heures de Laguna Seca... Permettez moi l'expression, mais quelle gueule ça aurait !!! Malgré tout, ne plus voir de LMP1 à Sebring et Road Atlanta fera quand même bizarre la première fois. Souhaitons à l'ACO que le WEC ne se casse pas la figure car, s'ils gardent un lien avec la série, il ne sera pas aussi fort que lors de l'époque ALMS. Je vous laisse imaginer la catastrophe si le WEC n'arrive pas à prendre son véritable envol... Il n'y aura plus que Le Mans pour sauver le navire. Et le contexte économique actuel ne permet sans doute pas un retour à ce que se faisait milieu des années 90 où il n'y avait pas d'ALMS ou ELMS mais seulement les 24 Heures... En tous cas, les américains ont compris que la meilleure chose à faire était de créer quelque chose 100% US. Ne dit-on pas que la chance sourit aux audacieux ?

16:07 Écrit par Blog-Endu dans Autres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.