18/06/2012

Le Mans : Avertissement sans frais pour Audi !

On était loin de l'excitation de 2011 bien sûr, en LMP1, mais toujours est-il que la course n'a pas été sans intérêt dans la catégorie reine.

Evidemment parlons du duel Audi-Toyota, finalement assez intéressant à plus d'un titre. Au début de course les Audi s'emparaient de la tête et se constituaient une marge d'une minute par rapport aux Toyota. Les TS030 sont remontés en puissance au point que Lapierre et Tréluyer se sont arrachés la première place peu avant 20H. Un splendide mano à mano qui nous replongeait dans l'excitation de 2011... Sauf qu'immédiatement aprés, Anthony Davidson était victime d'un violent crash, qui nous replongeait dans l'enfer de 2011... Touché à l'arrière gauche par une 458 Italia, la Toyota partait en tête à queue avant de s'envoler et d'effectuer un looping puis de retomber sur ses roues et percutant le mur violemment ! Anthony s'en tire avec deux vertères fracturées ! Je reviendrais plus en longueur plus tard sur cet accident... Aprés le Safety Car d'une heure, Nakajima s'accrochait avec la Deltawing et endommageait l'arrière droit. Peu aprés la réparation, la voiture devait revenir aux stands avec, cette fois, un problème d'alternateur et finalement abandonner sur casse moteur durant la nuit.

Les Toyota ont donc surpris ! Une fois dans le rythme, elles ont même semblés un poil meilleure que les Audi ! Les pilotes ont fait un trés bon boulot, surtout Sébastien Buemi, de suite dans le rythme, le suisse est une des révelations de l'épreuve assurèment ! Dés quelle sera fiable, la TS030 Hybrid sera un cauchemar pour les Audi... On a trouvé la tueuse de diesel et nul doute que l'édition 2013 sera dans la lignée de 2008 ou 2011.

Chez Audi, la course n'a pas été un long fleuve tranquille, loin de là ! Déjà, Romain Dumas sortait à la première chicane en début de soirée et endommageait l'avant de la voiture. Image forte de voir l'Alésien sortir arracher les débris de sa voiture avant de repartir et de laisser là ses espoirs de victoire... Aprés ça la voiture a tourné comme une horloge hormis une touchette avec une Corvette de Dumas pendant la nuit. Mais l'on retiendra surtout le relais exceptionnel de Loïc Duval au petit matin, tournant en moyenne dans les 3:25, 3:26 même si c'est finalement Dumas qui sera auteur du meilleur tour en course. Finalement, en début d'aprés-midi, Géné sortira exactement au même endroit que Dumas et avec presque les mêmes dégâts à peu de chose prés... Cette fois, une flaque d'huile était en cause. Il faut croire que l'Audi N°3 est maudite avec un abandon en 2007, une cascade de problème en 2009 et l'accident de McNish l'an passé...

Si l'Ultra N°4 aura été légèrement en retrait tout au long de la course, avec des petits problèmes électriques en fin de matinée, les deux E-Tron Quattro ont pu s'expliquer à la régulière. Le Dr. Ullrich ne donnant aucune consignes d'équipes ! Surprenant, vu l'enjeu, mais trés sport. Cependant c'est plus à un duel à distance auquel on a eu droit. Fässler tentant de faire l'extérieur à Kristensen qui sortait des stands, mais tirant tout droit à la chicane Forza Motorsport. Et dans ce duel, trois hommes se sont montrés trés fort : André Lotterer, Benoit Tréluyer et Tom Kristensen ! André Lotterer et Tom Kristensen ont été vite tout le temps et sans faire la moindre erreur. Quand à Tréluyer, il été malade, ce qui explique son premier relais où il semblait en retrait, et a pu se reposer 16H. Suffisant pour attaquer le dimanche matin mais trop en faisant un tête à queue à l'entrée des stands. Dans ce groupe, on aurait pu citer McNish, toujours aussi rapide mais qui est arrivé trop vite sur une Ferrari Luxury (décidemment...) et a tapé le mur au virage Porsche et perdant ainsi tout espoir de victoire ! L'italien Capello aurait aimé finir sur une victoire. Il a bien tenu son rang, alignant de bons tours chronos mais en étant légèrement en dessous de Lotterer. Mais tout de même, à son âge, chapeau bas ! Pour finir, comme l'an dernier, Fässler a paru fébrile et pas assez tranchant... Craquerait-t-il sous la pression des grands évènements ? Car le suisse a bien prouvé plus d'une fois sa pointe de vitesse dans la R18 !

Lotterer-Fässler-Tréluyer gardent donc leur titre. Mérité car c'est cette voiture qui a passé le plus de temps en tête et André Lotterer est assurément l'homme fort de cette course. Victoire historique d'une voiture hybride au Mans, et la première grande victoire internationale de cette motorisation, qui a fait preuve d'une fiabilité exemplaire ! Assurèment l'avenir du Mans est dans les nouvelles technologies, et cette victoire en est un premier pas. Vivement 2013 avec des Toyota aussi fiables, car performantes elles le sont déjà !

12:13 Écrit par Blog-Endu dans WEC | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

14/06/2012

Le Mans : Premières impressions

Hier, six heures d'essais étaient prévues au total. Quatre d'essais libres et deux pour la première séance qualif. De quoi se faire une petite idée du potentiel exact des uns et des autres. Même si la hiérarchie de la Journée Test semble plus ou moins bien respectée !

Commençons par le LMP1 où, sans surprise, Audi a réalisé les deux meilleurs temps des séances avec, à chaque fois, André Lotterer qui a amélioré la pole de l'an dernier lors de la première séance libre. Chez Audi, on a travaillé pour la course, avec à peu prés 50 tours parcourus pour chaque voiture sans le moindre soucis. De soucis, il en était déjà question chez Toyota ! Lors de la première séance, le moteur de la N°8 (Buemi-Davidson-Sarrazin) cassait et la TS 030 passait le reste de la séance au garage ! Quand on sait que l'on a droit à deux moteurs seulement, il faut espérer que rien de fâcheux n'arrivera aujourd'hui à cette voiture sous peine de ne pas pouvoir prendre le départ ! Quand à la N°7 (Lapierre-Nakajima-Wurz), elle a assidûment roulé avec un nombre de tours parcourus similaire à celui des Audi. Niveau chrono, la Toyota concède un peu plus d'un seconde... Encourageant pour l'avenir !

Chez les privés, le Strakka Racing a fait forte impression. Les chronos se sont rapprochés des usines par rapport à la Journée Test et la première tendance augure une belle bagarre à quatre entre l'HPD du Strakka Racing, les Lola Rebellion et la Dome du Pescarolo Team. Le JRM et le Oak Racing sont en retrait en perf pure, mais il semble évident que l'on travaillait pour la course sans trop se soucier du chrono. La Pescarolo 03, quand à elle, a eu un accident lors de la séance libre à la chicane Michelin, causant une grosse frayeur parmi les commissaires. L'avant était fort endommager et la travail de manque pas pour les mécaniciens. Voila de quoi compliquer encore un peu plus la préparation de cette voiture !

Côté LMP2, autant vous le dire, la course va être intéressante et probablement peu évidente à suivre tellement ça risque de batailler ferme ! Les treize premiers se tiennent en trois secondes... Sachant qu'il y a vingt concurrents et que tous ne cherchaient pas forcément un chrono, cela représente bien le niveau ! Six package châssis-moteur différents dans les dix premières places ! Avantage du nombre aux Oreca-Nissan, avec deux voitures en haut de la feuille de temps, avec le TDS Racing by Thiriet devant le Murphy Prototypes ! Mais la concurrence est là...

En GTE-Pro, les quatre constructeurs semblent se tenir dans un mouchoir de poche, avec un avantage pour Corvette et Ferrari. Mais la N°51 de Bruni-Fisichella-Vilander a fait une sortie de piste en séance libre. Le châssis étant endommagé, Michelotto en a renvoyé un nouveau au Mans mais il semble compliqué de voir la N°51 prendre la piste ce soir ! Aston Martin et Porsche se tiennent en embuscade. Côté GTE-Am, Patrick Pilet a été à la fête avec le meilleur temps provisoire des qualifications et notons aussi la bonne forme de l'Aston Martin V8 Vantage également dans cette catégorie.

Quand à la DeltaWing, elle a fait un tour en 3:42 et donc se situe au milieu des LMP2. Encourageant mais il faut remarquer qu'elle a passé peu de temps en piste.

Sinon, la conférence de presse a eu lieu aujourd'hui et les grandes lignes du règlement 2014 ont été dévoilées. Aveu de faiblesse, je n'ai pas une assez grande connaissance technique pour pouvoir vous l'expliquer alors je vous invite à lire les différents articles sur les sites spécialisés comme Endurance-Info afin que vous puissiez en faire votre propre jugement... Malgré tout, on semble aller dans la bonne direction !

14:27 Écrit par Blog-Endu dans WEC | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/06/2012

Le Mans : C'est parti !

Le pesage a débuté il y a un peu plus d'une heure au Mans. C'est donc parti pour cette folle semaine !

Sur le blog, soyez au rendez-vous jeudi et vendredi en début d'aprés-midi pour les analyses des séances d'essais et bien entendu dimanche soir voire lundi pour l'analyse de la course. Les grandes lignes du nouveau règlement devraient être connues cette semaine, donc soyez attentif à cela aussi.

Bonne semaine à tous ceux qui auront la chance d'être sur place... Un conseil, préparez les parapluies !

15:57 Écrit par Blog-Endu dans WEC | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/05/2012

WEC 6 Hours of Spa : Analyse LMP2

Chaud chaud le LMP2 cette année ! Et Spa est tout sauf une exception avec un podium pour le moins innatendu avec dans l'orde Jota, ADR-Delta et Murphy Prototypes, soit deux voitures invitées ! On peut parler d'une hécatombe des concurrents du WEC puisque ADR-Delta est la seule inscrite qui soit dans le Top 5 !

Souvenez-vous lors de l'analyse de l'ELMS au Castellet... Je disais que Jota pourrait créer une surprise. Je vous avoue tout de même que je ne m'y attendais pas de sitôt ! Le team, venu du GT, s'en sort trés bien avec la Zytek-Nissan et se rachète de l'accrochage de Hancock au Castellet. Régulier et rapide, le duo remporte une victoire en rien usurpée ! Encore bravo !

Le team ADR-Delta avait déjà agréablement surpris à Sebring et confirme donc également à Spa en terminant 1er WEC ! L'autre petite surprise, c'est la performance de la Morgan N°49 de Leindes-Heinemeier Hannson. Le belge semble s'être trés vite adapté à l'auto et le Danois, que l'on connaît peu, n'a rien d'une chicane mobile. Cet équipage sera à suivre au Mans, d'autant plus qu'un certain Maxime Martin sera le troisième pilote ! Peu en verve au Castellet, le Boutsen Ginion a tout de même fini 5ème pour son rendez-vous national.

Du côté des déceptions, on peu donc parler surtout des équipes du WEC ! Premièrement, la HPD de chez Starworks, qui a été victime d'une sortie de piste et d'un début d'incendie... Ce qui n'a certes pas empêché Stéphane Sarrazin de faire le meilleur tour en course !

Chez Signatech aussi, il y a de quoi être déçu... En retrait tout au long du week-end, l'équipe de Bourges ne démarre pas au mieux le WEC, malgré le renfort d'une deuxième voiture, assez bien conduite, il faut le dire, par Ragues-Rusinov-Panciatici. Chez Oak et Pecom, seulement 8èmes et 10èmes, des accrochages sont venus pourrir la course de deux voitures pourtant bien rapides...

20:21 Écrit par Blog-Endu dans WEC | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

WEC 6 Hours of Spa : Analyse GTE

La Classique Ardennaise a trés bien réussi à Porsche avec la victoire en GTE-Pro de Felbermayr Proton et d'IMSA Performance Matmut en GTE-Am !

En GTE-Pro, Felbermayr renoue avec le succés aprés avoir connu une saison 2011 totalement vierge... Mais il s'en est fallu de peu pour que la Ferrari N°51 de chez AF Corse lui souffle la victoire dans les derniers instants ! La victoire de la Porsche est due à sa consommation, bien moins faible que celle de la Ferrari, qui lui permis de faire un arrêt en moins que les autres. Au final, six dixièmes séparent la paire Lieb-Lietz de Fisichella-Bruni... Une situation qui n'est pas sans rappeler celle de 2010 ! En tout cas, Porsche semble avoir rectifié le tir et la 997 GT3 RSR, à défaut d'être la plus performante, semble de nouveau avoir son mot à dire !

Chez Ferrari, le Luxury Racing partait en pole grâce au trés rapide Fred Makowiecki... Qui partait en tête à queue dans le tour de formation ! Si son début de course fût magistral avec une belle remontée, une touchette de Melo avec un Prototype coûtera cher à l'arrivée, la Ferrari terminant 3ème de la catégorie, mais avec le meilleur tour en course ! Chez AF Corse, Bruni-Fisichella ont été impeccables mais, comme dis plus haut, il manquait à la fin 0.628 secondes trés exactement ! La N°71 de Bertolini-Beretta était bien partie mais rentrera dans le rang par la suite en terminant 4ème à trois tours.

Déception pour Aston Martin. Darren Turner prît un excellent départ et dominait de la tête et des épaules la catégorie sous la pluis. Il collait même au train des moins bons protos ! Mais la boite de vitesse n'a tenu que 28 tours et prive la Vantage de Mücker-Turner-Fernandez d'un probable excellent résultat !

En GTE-Am, il faut souligner tout particulièrement la performance de Nicolas Armindo, auteur de la pole de la catégorie non loin des Pro et qui est venu se mêler au (petit) peloton de celui-ci en début de course ! Victoire finale pour cette voiture de Armindo-Narac-Pons devant une autre Porsche, celle du Felbermayr de Ried-Roda-Ruberti qui termine 1er WEC ! La Ferrari AF Corse de Perrazzini-Cioci-Griffin complète le podium.

19:52 Écrit par Blog-Endu dans WEC | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |