20/05/2012

24H Nurburgring : Assez fou tout de même !

Les 40èmes 24 Heures du Nürburgring auront été le modèle même des courses longues durées pour les GT3... Début de folie avant d'y aller par élimination. Au final, Audi y remporte sa toute première victoire de cette course atypique ! Une course folle où le dimanche matin fût meurtrier. Dix voitures étaient encore dans le même tour au moment où le jour se levait et finalement, trois seulement terminent dans le même tour, avec un cas un peu spécial pour la 3ème ! 

Etant donné qu'il y avait quelques 170 engagés, difficile de pouvoir tout décortiquer et donc je vais me concentrer uniquement sur la catégorie reine, la SP9 GT3 !

Et commençons par les vainqueurs : Audi ! Cinq voitures pouvaient jouer la gagne avec les deux R8 LMS Ultra de chez Phoenix, celle de WRT, celle de Raeder, qui engageait l'an dernier les TT-RS et enfin celle du Mamerow Racing, passé de Mercedes à Audi durant l'hiver ! Soulignons déjà la jolie performance logistique pour ainsi dire, du Phoenix Racing qui engageait en même temps deux Audi A5 en DTM à Brands Hatch ! Au final, le team d'Ernst Moser l'emporte avec la N°3 de Basseng-Haase-Stippler-Winkhelock. En fait, il s'agit là de l'une des trois voitures de pointe n'ayant connu aucun soucis ! L'Audi du Mamerow Racing complète le succés Audi avec la deuxième place finale pour Mamerow-Hahne-Abt-Ammermüller qui termine à 3:35 de l'Audi victorieuse et qui elle aussi n'a connu aucun soucis ! Animatrice du début de course, la deuxième Audi Phoenix, la N°2 de Fässler-Mies-Rast-Stippler conclu à la cinquième place aprés avoir été victime d'un sortie de piste au petit matin... Imitée peu de temps aprés par l'Audi du Raeder Motorsport de Biela-Hohenadel-Ludwig-Mutsch qui sera contrainte à l'abandon alors qu'elle était en 5ème place. Quand à l'Audi WRT de Piccini-Jarvis-Sandström-Simonsen, un problème de direction hier et une crevaison aujourd'hui ont pourri la course de l'équipe belge qui termine à la 32ème place !

Les Mercedes auront été les grandes animatrices de la course ! Spectaculaire en premier lieu avec la violente sortie de Jeroen Bleekemolen, victime d'une crevaison à 240 KM/H dans la ligne droite de retour entraînant un rapide abandon ! Les teams Heico et Rowe allaient donc se mettre en chasse à la première place ! Celle du Rowe de Graf-Seyffarth-Jäger-Rollof disputait une course intelligente avant de devoir abandonner au matin. Les voitures de chez Heico filaient droit pour décrocher un podium. La N°65 de Heyer-Arnold-Margaritis-Schneider allait vers une troisième lorsque le moteur lâchait à 15 minutes de la fin !!! Finalement, la N°66 allait sauver l'honneur du team aprés un sprint final intense et pour le moins spécial avec la Porsche Manthey N°11 ! On en reparle par aprés...

Chez BMW, les Vita4One ont vite été hors du coup. La Z4 N°20 du Team Schubert (soutenu officielement par l'usine) pilotée par Hürtgen-Bastian-Adorf-Schwager bataillait avec Phoenix pour la tête avant d'être immobilisée prés d'une demi-heure à cause des amortisseurs ! Elle termine finalement à la 8ème place alors que l'autre voiture (D.Müller-J.Müller-Alzen-Adorf) termine juste devant ! Surprise, le meilleur représentant de BMW est MarcVDS qui n'en était qu'à sa quatrième course sur la Nordschleife avec son trio Martin-Leinders-Paltalla. D'ailleurs, Maxime Martin s'est encore illustré en début de course en se mêlant à la bagarre avec les spécialistes. De mieux en mieux...

Bérézina chez Porsche où trois voitures pouvaient jouer la gagne avec les Manthey N°10 (Long-Bergmeister-Holzer-Tandy) et N°11 (Lieb-Lietz-Dumas-Luhr) et la Falken N°44 (Henzler-Ragginger-Dumbreck-Asch). La Falken a vite été hors du coup avant d'abandonner mais les deux GT3R de chez Manthey bataillaient dans le Top10 tout en donné l'impression d'être en retrait en performance pure. Finalement, la N°10 finissait pas abandonner suite à une sortie de route de Tandy le matin (quand je vous disais que le matin à été meurtrier) mais la N°11 profitait des déboires des autres pour remonter jusqu'au podium ! Vu la tendance de la course à ce moment là, on se disait que Manthey allait encore nous surprendre. Ca été le cas... Mais dans le mauvais sens ! Aprés avoir dû observer un arrêt pour des problèmes de freins qui lui fîrent perdre un tour, la Porsche, alors pilotée par Dumas, se retrouvait 3ème à 15 minutes du terme mais suivie comme par son ombre par la SLS N°66 ! Dans un sprint intense, les deux ont repassé l'Audi de tête qui ralentissait pour éviter de faire un tour en plus et les deux protagonistes allaient donc être obligés de refaire un tour. Sauf que la Porsche était trop juste et est tombée en panne sèche pile sur la ligne d'arrivée ! Dumas s'est d'ailleurs fait percuter par une Clio bien distraite d'ailleurs et donc abandon pour cette voiture à un tour de l'arrivée... Catastrophe donc chez Porsche où aucune voiture de pointe ne termine !

Soulignons la jolie performance de la Ferrari P4/5 de Giovannardi-Capellari-Glauck qui termine 12ème, belle progression par rapport à l'an dernier. Chez Aston Martin, la V12 Vantage a eu de logiques problèmes de jeunesse mais la voiture semble avoir un joli potentiel et on ne peut que s'en réjouir !

22:24 Écrit par Blog-Endu dans Autres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/05/2012

WEC 6 Hours of Spa : Analyse LMP1

Evidemment, aucune surprise en LMP1, avec les quatre Audi qui auront été en permanence aux quatre premières places ! Quoique, une petite surprise quand même, c'est une Ultra qui a gagné la course... Comme pour prouver qu'en endurance, le matériel éprouvé a toujours un avantage !

Coup d'oeil sur les hybrides, les E-Tron Quattro. Une motricité impressionante, on s'y attendait. Cependant sur le sec, elles faisaient jeu égal avec les Ultra. L'explication vient du fait que l'Ultra a une meilleure répartition des masses. Mais sous la pluie, elles sont tout simplement sur une autre planète !!! Aprés une heure de course disputée sur piste humide, l'écart entre l'E-Tron et l'Ultra était pas loin de la minute ! Malgré tout, un choix judicieux de pneus de Géné sur la N°3 lors de la première salve a largement joué en la faveur de cette voiture et n'est pas pour rien dans la victoire de celle-ci.

Apparement chez Audi, on avait jamais pu tester l'hybride dans des conditions changeantes. Voilà donc qui explique le pourquoi de l'impuissance face à la remontée des Ultra mais pas de quoi remettre en cause le système en lui-même ! La belle surprise dans le clan allemand est la belle performance de Marc Géné qui a été l'égal de ses équipiers Romain Dumas et Loïc Duval, qui ont rendu une copie parfaite ! A souligner aussi la belle prestation des rookies Jarvis et Bonanomi, tout de suite dans le rythme ! Pour terminer, mention trés bien également à André Lotterer, qui a dominé de la tête et des épaules le début de course !

Chez les essences, Rebellion prouve son statut de référence de la catégorie en occupant les deux premières places de cette catégorie honorifique ! Mais l'écart de quatre tours entre le vainqueur et Jani-Prost-Heidfeld prouve aussi qu'au niveau équivalence, il y a encore et toujours à redire !

Le Strakka Racing a fait une belle course... 6ème place, un excellent résultat aprés avoir été pour le moins discret à Sebring. Une anicroche tout de même, on semble se plaindre du niveau de pilotage de Leventis dans le paddock. A surveiller de prés !

Quand aux autres, ça ne s'est pas trés bien déroulé. Chandock sortait en haut du Raidillon dans le tour de mise en grille et la voiture a du partir des stands. Finalement, on aura pas beaucoup entendu parler de cette voiture qui terminera 12ème... Quand aux deux voitures équipées du Judd, la Dome de chez Pescarolo et la Oak-Pescarolo, le début de course aura été trés bon mais la suite allait être moins heureuse. Devant son public, Baguette s'est distingué sur la Oak-Pescarolo en suivant les meilleurs essences dés le début de course. Pas mal, quand on sait qu'il n'en est qu'à sa deuxième épreuve dans un proto. Malheureusement, la voiture abandonnera à trois minutes de la fin sur un problème de suspension au virage du Bus Stop ! Pour la Dome, le manque de connaissance de l'équipe a clairement joué dans le mauvais résultat (15ème) en plus du problème de boîte de vitesse. Le point positif est que l'on sait dans quelle direction aller chez Pesca pour Le Mans !

Et voila, désolé de ne pas avoir été aussi complet que la dernière fois. J'étais sur place et on y suit moins bien la course que si on est chez soi. Et comme j'y allais en touriste plus qu'autre chose... Et désolé aussi de vous avoir fait patienter presque deux semaines ! A bientôt !

23:09 Écrit par Blog-Endu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/05/2012

WEC 6 Hours of Spa : Analyse LMP2

Chaud chaud le LMP2 cette année ! Et Spa est tout sauf une exception avec un podium pour le moins innatendu avec dans l'orde Jota, ADR-Delta et Murphy Prototypes, soit deux voitures invitées ! On peut parler d'une hécatombe des concurrents du WEC puisque ADR-Delta est la seule inscrite qui soit dans le Top 5 !

Souvenez-vous lors de l'analyse de l'ELMS au Castellet... Je disais que Jota pourrait créer une surprise. Je vous avoue tout de même que je ne m'y attendais pas de sitôt ! Le team, venu du GT, s'en sort trés bien avec la Zytek-Nissan et se rachète de l'accrochage de Hancock au Castellet. Régulier et rapide, le duo remporte une victoire en rien usurpée ! Encore bravo !

Le team ADR-Delta avait déjà agréablement surpris à Sebring et confirme donc également à Spa en terminant 1er WEC ! L'autre petite surprise, c'est la performance de la Morgan N°49 de Leindes-Heinemeier Hannson. Le belge semble s'être trés vite adapté à l'auto et le Danois, que l'on connaît peu, n'a rien d'une chicane mobile. Cet équipage sera à suivre au Mans, d'autant plus qu'un certain Maxime Martin sera le troisième pilote ! Peu en verve au Castellet, le Boutsen Ginion a tout de même fini 5ème pour son rendez-vous national.

Du côté des déceptions, on peu donc parler surtout des équipes du WEC ! Premièrement, la HPD de chez Starworks, qui a été victime d'une sortie de piste et d'un début d'incendie... Ce qui n'a certes pas empêché Stéphane Sarrazin de faire le meilleur tour en course !

Chez Signatech aussi, il y a de quoi être déçu... En retrait tout au long du week-end, l'équipe de Bourges ne démarre pas au mieux le WEC, malgré le renfort d'une deuxième voiture, assez bien conduite, il faut le dire, par Ragues-Rusinov-Panciatici. Chez Oak et Pecom, seulement 8èmes et 10èmes, des accrochages sont venus pourrir la course de deux voitures pourtant bien rapides...

20:21 Écrit par Blog-Endu dans WEC | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

WEC 6 Hours of Spa : Analyse GTE

La Classique Ardennaise a trés bien réussi à Porsche avec la victoire en GTE-Pro de Felbermayr Proton et d'IMSA Performance Matmut en GTE-Am !

En GTE-Pro, Felbermayr renoue avec le succés aprés avoir connu une saison 2011 totalement vierge... Mais il s'en est fallu de peu pour que la Ferrari N°51 de chez AF Corse lui souffle la victoire dans les derniers instants ! La victoire de la Porsche est due à sa consommation, bien moins faible que celle de la Ferrari, qui lui permis de faire un arrêt en moins que les autres. Au final, six dixièmes séparent la paire Lieb-Lietz de Fisichella-Bruni... Une situation qui n'est pas sans rappeler celle de 2010 ! En tout cas, Porsche semble avoir rectifié le tir et la 997 GT3 RSR, à défaut d'être la plus performante, semble de nouveau avoir son mot à dire !

Chez Ferrari, le Luxury Racing partait en pole grâce au trés rapide Fred Makowiecki... Qui partait en tête à queue dans le tour de formation ! Si son début de course fût magistral avec une belle remontée, une touchette de Melo avec un Prototype coûtera cher à l'arrivée, la Ferrari terminant 3ème de la catégorie, mais avec le meilleur tour en course ! Chez AF Corse, Bruni-Fisichella ont été impeccables mais, comme dis plus haut, il manquait à la fin 0.628 secondes trés exactement ! La N°71 de Bertolini-Beretta était bien partie mais rentrera dans le rang par la suite en terminant 4ème à trois tours.

Déception pour Aston Martin. Darren Turner prît un excellent départ et dominait de la tête et des épaules la catégorie sous la pluis. Il collait même au train des moins bons protos ! Mais la boite de vitesse n'a tenu que 28 tours et prive la Vantage de Mücker-Turner-Fernandez d'un probable excellent résultat !

En GTE-Am, il faut souligner tout particulièrement la performance de Nicolas Armindo, auteur de la pole de la catégorie non loin des Pro et qui est venu se mêler au (petit) peloton de celui-ci en début de course ! Victoire finale pour cette voiture de Armindo-Narac-Pons devant une autre Porsche, celle du Felbermayr de Ried-Roda-Ruberti qui termine 1er WEC ! La Ferrari AF Corse de Perrazzini-Cioci-Griffin complète le podium.

19:52 Écrit par Blog-Endu dans WEC | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/05/2012

Pas de panique !

Salut tout le monde ! Ne vous inquiétez pas si je tarde à mettre en ligne l'article sur les 6 heures de Spa car je ne pourrais malheureusement m'en occuper avant le week-end prochain.

Restez branché donc et à la semaine prochaine Clin d'œil

00:57 Écrit par Blog-Endu dans Autres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |